Bordeaux

Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

3 place Pierre Renaudel
33800 Bordeaux
Tél : 05 56 33 36 60

https://www.tnba.org/
TNBA © Pierre Planchenault
Fanny de Chaille - © Marc Domage
© Marc Domage
Direction

Fanny de Chaillé

(depuis 2024)

Fanny de Chaillé engage un théâtre du corps où elle aime séparer texte et mouvement pour mieux ré-agencer leur rencontre. C’est dans ce jeu d’échanges entre corps et voix que les écarts et distorsions se créent, que le langage gagne en physicalité et en plasticité. Ses pièces, projets et installations ne s’inscrivent pas dans un champ disciplinaire figé, plutôt les superposent, sur les plateaux ou en dehors (galeries, salles de concert, bibliothèque, amphithéâtre universitaire). Ses dernières créations reflètent cet intérêt pour les dispositifs et les modes d’adresse et d’écoute, qu’il s’agisse de redonner voix et corps au discours inaugural de Michel Foucault au collège de France (Désordre du discours, 2019), de faire collectif autour de dix jeunes comédiens de l’ADAMI (Le Choeur, 2020), de croiser les générations (Les Grands, 2019), ou de revisiter l’album Transformer de Lou Reed dans un format tout terrain (Transformé, 2021).
Sa dernière création Une autre histoire du théâtre, dépose entre les mains de quatre jeunes acteur.rice.s, l’histoire de l’art dramatique et ses mutations esthétiques en jeu depuis les années 20. Ils s’en s’emparent avec des moyens simples, dans un théâtre de la relation qui met en résonance formes, gestes et écritures avec les enjeux politiques et sociaux contemporains.
Formée à l’Esthétique à Paris Sorbonne au début des années 90, Fanny de Chaillé créé ses propres installations et performances à partir de 1995, et des spectacles pour la scène dès 2003, avec cette façon de faire corps en s’appuyant sur des textes littéraires – Georges Pérec dans Le voyage d’hiver, Thomas Bernhard dans Je suis un metteur en scène japonais, Hugo von Hofmannsthal dans Le Groupe -, en puisant dans une culture musicale rock et populaire – Karaokurt (1996), Gonzo Conférence (2007), Mmeellooddyy Nneellssoonn (2012), Transformé (2021) – en imaginant des formes hybrides, hors plateaux – La Bibliothèque, Projet Kids.
Artiste associée de la scène nationale Chambéry Savoie (2014-2022), du CND Lyon (2017-2020), au Théâtre Public de Montreuil – CDN, à Chaillot, Théâtre national de la danse depuis 2022, au Théâtre de Nîmes depuis 2023 ou invitée par la Maison des Métallos (CoOP – 2020) ou par le Centre Pompidou en 2013 pour y investir l’Espace 315 avec La Clairière, Fanny de Chaillé, y questionne le dispositif théâtral et invente de nouvelles manières de faire circuler les savoirs et les pratiques avec les amateurices et les publics. En 2024, elle prend la direction du TnBA – Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine et de l’éstba – école supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine.

Le projet

« Un théâtre vivant, engagé et joyeux », qui accompagne l'émergence de formes et d'écritures nouvelles, pleinement ouvert à la jeunesse et au monde qui l'entoure.

Fanny de Chaillé entend faire du Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, un lieu de transmission et de partage, « un théâtre vivant, engagé et joyeux », qui accompagne l’émergence de formes et d’écritures nouvelles, pleinement ouvert à la jeunesse et au monde qui l’entoure. Accompagnée d’une communauté d’artistes (Tamara Al Saadi, Baptiste Amann, Rebecca Chaillon, Lionel Dray et Clémence Jeanguillaume, Mohamed el Khatib, Gwenaël Morin, Hatice Özer, le collectif Rivage, la compagnie ToroToro), dont une partie sont des équipes implantées en Nouvelle-Aquitaine, elle s’attachera à rapprocher le théâtre de celles et ceux qui hésitent à y entrer, produire des spectacles et des histoires où chacun peut trouver sa place et fabriquer un récit commun. Elle entend développer des coopérations étroites avec le tissu culturel régional (institutions, lieux intermédiaires, festivals), dans un souci de croisement des publics, d’accompagnement et de mutualisation des moyens en soutien à la création et de tournées plus écoresponsables. Elle propose également de nouvelles coopérations à l’échelle nationale et internationale.
Sa programmation sera paritaire, ouverte à la scène théâtrale française dans toute sa diversité, à la danse, au cirque contemporain et aux projets pouvant investir l’espace public. Une attention particulière sera accordée à l’enfance et à l’adolescence, avec notamment Projet Kids sur le temps des vacances scolaires. Fanny de Chaillé prendra également la direction de l’Ecole supérieure de théâtre Bordeaux-Aquitaine, en créant, à ses côtés, un collège pédagogique. De l’acquis des fondamentaux à l’ancrage dans la pratique, elle souhaite repenser le projet pédagogique pour faire participer activement les étudiants aux processus de création, les aider à s’autonomiser, à affirmer leur singularité et faciliter leur insertion professionnelle.

Précédente direction

TNBA (DR)

Les productions

Les productions du TNBA disponibles en tournée

Voir les productions du CDN

L'école

Située au sein du Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, l’éstba – École supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine – est l’une des six écoles à être installée au cœur d’un théâtre de création. Créée en 2007, l’école propose à 14 apprenti·e·s comédien·ne·s à parité, un enseignement artistique rigoureux, au service des exigences de leur futur métier.

En savoir plus sur l'école

La classe préparatoire

La Classe Égalité est une Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d’art dramatique sur deux années intensives. Elle a ouvert ses portes pour la saison 2019-2020 au sein de l’École supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine-éstba et s’adresse à 8 jeunes à parité.

Découvrir la classe préparatoire