Association des Centres dramatiques nationaux

Association des Centres dramatiques nationaux - L'ACDN coordonne le réseau des 38 Centres dramatiques nationaux

Nouveau Théâtre
de Montreuil

10, place Jean Jaurès

93100 Montreuil

Tél. : 01 48 70 48 90


nouveau-theatre-montreuil.com
Le projet

Le Nouveau théâtre de Montreuil est un centre dramatique national, dont la mission est de créer et de diffuser des spectacles aux esthétiques contemporaines. Il est dirigé depuis le 1er juillet 2011 par Mathieu Bauer, metteur en scène et musicien, dont le travail mêle théâtre, musique, cinéma et littérature.

Depuis plus de cinq ans, la question du décloisonnement est au cœur du projet du lieu. Un décloisonnement entre les formes artistiques (théâtre, musique, cirque, danse, documentaire), entre les matériaux mis en jeu au plateau (écrits provenant du théâtre, du cinéma, de la littérature ou de la philosophie) et entre les thématiques abordées. Celles-ci émanent tout aussi bien d’enjeux de société (justice, sport, Histoire) que d’enjeux qui relèvent de la construction même du théâtre (narration, personnages, histoires).

Théâtre et musique

« Théâtre et musique » est un axe fort du Nouveau théâtre de Montreuil depuis maintenant cinq ans, et participe pleinement à son identité et à sa reconnaissance. Une partie de la programmation est dédiée à des œuvres qui lient intimement ces deux langages, en s’appuyant sur l’un et l’autre pour construire de nouvelles dramaturgies. En témoigne le festival Mesure pour Mesure qui met à l’honneur pendant un mois, et de façon volontairement éclectique, toutes les propositions qui articulent en leur sein le dialogue fécond lié à ce genre qu’est le théâtre musical.

Nouvelles du monde

Une attention particulière est donnée dans la programmation à des compagnies venant de l’étranger, susceptibles d’offrir d’autres visions, d’autres points de vue sur le monde. Ce sont d’autres pratiques de théâtre, aux traditions et aux histoires différentes, qui donnent à voir toute la diversité et la richesse de cet art de par le monde. Le Nouveau théâtre de Montreuil tient absolument à inviter ces artistes émergents et citoyens du monde dans les années à venir, afin de continuer à susciter la curiosité et la découverte de ces cultures chez le spectateur-citoyen.

Spectacles-expériences

Les formes impliquant amateurs et professionnels, enfants ou adultes, ou qui décloisonnent la relation scène-salle continueront d’investir le projet du CDN. Ils permettent de réinventer la place du spectateur et de tisser avec lui ce lien privilégié qui permet de la mise en commun. Cela se traduit souvent par un travail spécifique mené au long cours avec un groupe d’amateurs dans le cadre de spectacles ou par le biais d’autres dispositifs pensés pour permettre aux habitants d’en être les principaux acteurs.

Temps forts et journées agora

Ces temps forts ainsi que les « journées agora » qui les prolongent puisent leurs thématiques dans des enjeux de société (crise grecque, élection présidentielle, cinquantenaire de Mai 68, etc.) ou, plus circonstanciés, esthétiques (création radiophonique, démocratisation de la pratique musicale, rapport entre le sport et la culture). L’effervescence de ces journées renvoie à la volonté de faire de ce théâtre un lieu vivant qui s’adresse à toutes et à tous. C’est à chaque fois l’occasion pour le théâtre d’investir son territoire différemment et de l’inscrire pleinement dans la ville de Montreuil.

Jeune public / cirque

Le Nouveau théâtre de Montreuil présente également chaque année des spectacles accessibles à tous les publics. Il s’agit notamment de spectacles pour enfants, mais aussi de formes dites grand public, tel que le théâtre forain ou le cirque contemporain, qui permettent au public d’assister aux spectacles en famille. Convaincu que les propositions jeune public représentent souvent la première prise de contact des enfants avec le théâtre, une exigence toute particulière est portée à ces propositions afin qu’elles suscitent étonnement, curiosité et enthousiasme.

MATHIEU BAUER

Direction : Mathieu Bauer (depuis 2011)

La préoccupation majeure de Mathieu Bauer est de trouver des formes susceptibles de traduire les enjeux de notre époque. Guidé par l’idée d’un théâtre qui mêle intimement la musique, le cinéma et la littérature, où le montage est pensé comme instrument du décloisonnement entre les formes artistiques, Mathieu Bauer travaille à partir de matériaux très divers : articles de presse, essais, romans, films, opéras et pièces de théâtre. Il compose de nouvelles partitions qui articulent le rythme, le texte, le chant et l’image. C’est la singularité de son travail et la grammaire de sa pratique théâtrale.

Après une formation de musicien, Mathieu Bauer crée en 1989 la compagnie Sentimental Bourreau, dont il assure la direction artistique à partir de 1999. Ses productions ont été programmées régulièrement à la MC93-Bobigny, aux Subsistances à Lyon et au Théâtre de la Bastille à Paris. Il poursuit une activité de musicien-compositeur- interprète pour la scène, en France et en Allemagne.

Depuis le 1er juillet 2011, Mathieu Bauer dirige le Nouveau théâtre de Montreuil, CDN. 

Entre 2011 et 2015, il crée Please kill me, sur l’histoire du mouvement punk (d’après le recueil de Legs McNeil et Gillian McCain), la « série théâtre » Une faille, à l’image des séries télévisées sur 8 épisodes et The Haunting melody, un spectacle autour de la notion d’écoute. Entre 2016 et 2017, il conçoit et met en scène Shock Corridor, d’après le film éponyme de Samuel Fuller (avec le groupe 42 de l’école du TNS) et la conférence-concert débridée Dj set (sur) écoute. En novembre 2017, il crée Les Larmes de Barbe-Bleue à La Pop, avec Evelyne Didi. À l’automne 2018, il crée Western, d’après le film La Chevauchée des bannis d’André de Toth (adapté du roman de Lee Wells), et imagine un diptyque, Une Nuit américaine, réunissant Shock Corridor et Western.

En septembre 2019 il crée L’Œil et l’Oreille, un spectacle sur le duo Fellini/Rota. pour l’ouverture du théâtre du Rond-Point, sur une commande de l’Adami. En novembre 2019, il crée le ciné-concert performé Buster, autour de la figure de Buster Keaton, accompagné par les analyses éclairantes de Stéphane Goudet, directeur du cinéma Le Méliès. 

Scroll Up