Association des Centres dramatiques nationaux

Association des Centres dramatiques nationaux - L'ACDN coordonne le réseau des 38 Centres dramatiques nationaux
Bordeaux
L'éstba

Catherine Marnas a toujours conjugué création, transmission et formation de l’acteur et c’est avec l’École supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine que se poursuit cette quête d’une formation d’excellence. L’école a la chance d’avoir cette position idéale : au sein du TnBA, elle en est le cœur. Pour Antoine Vitez, l’école était ce laboratoire permanent, cette interrogation sur les formes qui circulent souterrainement entre le plateau et les exercices. Le projet pédagogique de l’éstba se situe dans cet espace mouvant entre une proposition de cursus exigeant et l’expérience, le processus, qu’engagent les élèves-comédiens sur 3 ans de formation, d’évolutions.

L’éstba propose un socle de cours hebdomadaires fondamentaux et structurants (histoire du théâtre, lectures, écriture, technique vocale, chant, danse, aïkido etc.) ainsi que des stages avec des intervenants extérieurs autour des pratiques du plateau (interprétation, masque, improvisation, jeu face à la caméra etc.). Le cursus évolue d’une 1ère année consacrée aux fondations des bases du métier d’acteur vers une troisième année dédiée à l’autonomie et l’épanouissement du langage poétique et théâtral.

Le monde du théâtre propose bien des manières d’aborder le métier de l’acteur. De profonds changements s’opèrent. Des chemins solitaires se tracent, d’autres collectifs émergent, des troupes fragmentaires se constituent, s’évaporent, renaissent.

Au sortir de l’école, les élèves se confronteront aux difficultés inhérentes au monde du travail. Mais l’un des objectifs de l’école est d’offrir aux élèves un espace de travail égalitaire où les qualités singulières de chacun pourront s’épanouir tout en leur offrant la possibilité de découvrir des enjeux collectifs.

Site de l'Étsba

img_4894

Lille-Tourcoing
École du Nord

Depuis sa création en 2003, l’école professionnelle supérieure d’art dramatique du Nord-Pas-de-Calais-Picardie propose une formation professionnelle supérieure sur 3 ans au métier de comédien à Lille.
Elle accueille tous les 3 ans une promotion d’une quinzaine d’élèves-comédiens recrutés sur concours. La 4e promotion (2012-2015) est sortie en juin 2015.

Créée par Stuart Seide sous le nom de l’EPSAD, l’école est devenue en dix ans un repère sur le territoire national. Rebaptisée l’École du Nord avec l’arrivée de son nouveau directeur Christophe Rauck en janvier 2014, l’école reste plus que jamais tournée vers l’exigence et l’apprentissage du métier d’acteur. Lieu de transmission et de formation, son programme pédagogique, pratique et théorique apporte aux jeunes acteurs l’exigence artistique, la rigueur et les qualités nécessaires à l’exercice de la profession de comédien.

À partir de 2015, l’École du Nord propose 2 parcours de formation : « comédien » et « auteur dramatique ». 
Sa 5e promotion (2015-2018) est donc composée de 14 élèves-comédiens et 2 élèves-auteurs.

Cette formation a pour but de faire se croiser dans une même promotion des élèves auteurs et des élèves comédiens, pour que chacun d’eux se familiarise avec la pratique de l’autre et s’en enrichisse. Tout en affirmant la spécificité de ces deux formations et de ces deux métiers, l’École du Nord cherche, par le partage de ce cursus commun, à créer des vocations et des complicités artistiques plus fortes et plus intenses, et à mettre l’acte d’écriture au cœur de la formation de ceux qui feront le théâtre de demain.

Site de l'École du Nord

spectacle-de-sortie-promotion-2-quel-est-lenfoire-qui-a-commence-le-premier-mise-en-scene-stuart-seide

Limoges
Académie de l'Union - École supérieure de théâtre du Limousin 

En 1997, Silviu Purcarete fonde l’Académie, avec Paul Chiributa. En 2008 sous la direction de Pierre Pradinas, l'école intègre la plate-forme des écoles de l’Enseignement supérieur pour la formation de comédien. Anton Kouznetsov, responsable pédagogique de mars 2009 à juin 2012 développe les partenariats avec la Russie. Paul Golub succède à Anton Kouznetsov en décembre 2013 et Jean Lambert-wild est nommé directeur en janvier 2015.

Installée au milieu d'un cadre de verdure propice à la concentration et à la création, à 15 km de Limoges, l'école, dont la superficie est de 1200 m², dispose d’un plateau, d’une salle de répétition, de loges, d’une salle vidéo et de montage, d’une salle de musique, d’un centre de documentation, de salles de cours, d’un atelier de construction et d’un espace de vie.

Le théâtre est à la fois un art, une vocation, un métier, un acte politique et une entreprise. Pour préparer l’élève à la diversité des compétences nécessaires à l’exercice de cette discipline, l’Académie propose un curriculum multiple et exigeant axé sur le jeu, les différentes approches du corps et de la voix, la pluralité des imaginaires et les potentialités d’invention du comédien.
Des stages d’écriture et de réalisation viennent compléter cette formation intense qui s’évertue à former des acteurs créateurs, libres dans leur imaginaire et leur corps, à l’écoute les uns des autres, pétris du désir de cette aventure collective et humaine qu’est le théâtre.
Proche de Limoges, L’Académie est située dans une magnifique bâtisse du XIXe siècle, dans un cadre propice à la concentration et à l’intensité du travail. Les études se font au rythme de stages intensifs et de spectacles dirigés par des intervenants extérieurs et des projets encadrés, élaborés par les élèves. Dès la deuxième année, les projets personnels et les rendus d’ateliers sont présentés sur le plateau du Théâtre de l’Union, Centre Dramatique National du Limousin. Ce cursus fait de L’Académie une véritable ruche de création.

Site de l'Académie de l'Union

dsc_0143

Rennes
École du TNB

Fondée en 1991 par Emmanuel de Véricourt et Christian Colin, l'École de Théâtre du TNB est, au départ, une action de formation. Elle est devenue l'une des douze écoles supérieures d'art dramatique en France.

Tous les trois ans le Théâtre National de Bretagne accueille une promotion d'une quinzaine d'élèves.

L’Ecole du TNB, dont le responsable pédagogique est Eric Lacascade, artiste en activités, s’inscrit dans la tradition de l’Ecole d’Art : un gymnase, une académie, où le théâtre est enseigné par des praticiens comme outil et champ d’expérimentation sur l’humain en son intimité et en son être public. Au cours des trois années les axes principaux du travail sont : corps (training, danse, acrobatie, clown, jonglage…), improvisations dirigées, travail du texte, chant, action et situation.

Cette école de pensée du théâtre et du monde est organisée en master-classes, ateliers et stages.

Depuis 2008, la nouvelle structure d’enseignement s’organise autour de la confluence
de deux formations :

- au sein de l’École du TNB, la formation dispensée atteste pour l’acteur l’acquisition d’une qualification professionnelle pour l’exercice du métier de comédien,

- au sein de l’université, la formation en Arts du spectacle vise à doter les étudiants de bases solides en études théâtrales.

En fin de cursus, et après validation de la Licence, mention Études Théâtrales, parcours « comédien professionnel » de l’Université Rennes 2, les élèves se voient remettre par le Directeur de l’établissement le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien créé en 2008 par le Ministère de la Culture.

À la suite de Stanislas Nordey, qui a dirigé l’École de Comédiens pendant douze ans, Éric Lacascade a recruté les promotions VIII (2012-2015) et IX (2015-2018). Il poursuit l’action entreprise pour que l’école qui se construit avec les élèves demeure un établissement de premier plan d’où surgissent des comédiens pour le théâtre de demain.

Site de l'École du TNB

capture-decran-2016-10-10-a-16-23-59

Saint-Étienne
École supérieure d'art dramatique - Comédie de Saint-Étienne

L’École de la Comédie est l’une des six écoles nationales supérieures d’art dramatique en France à être installée au coeur d’un théâtre de création : La Comédie de Saint-Étienne – Centre dramatique national (CDN). Créée en 1982, elle est la plus ancienne située dans un CDN. Depuis 2008, elle est habilitée par le ministère de la Culture et de la Communication à délivrer le Diplôme national supérieur professionnel de comédien. Elle est membre de l’Association nationale des écoles supérieures d’art dramatique dont Arnaud Meunier est le président.

L’École de la Comédie recrute par concours deux années sur trois une promotion d’une dizaine d’élèves-comédien(ne)s qui suivent une formation de trois ans. Le projet pédagogique s’articule autour de cinq axes : l’interprétation ; la formation artistique ; les études critiques en partenariat notamment avec l’Université Jean Monnet et l’École normale supérieure de Lyon ; le parcours professionnel ; l’anglais. L’accent est mis dans ce projet sur le rapport aux auteur(e)s vivant(e)s, notamment à travers la commande d’écriture faite systématiquement pour le spectacle de sortie : Christophe Honoré, Un jeune se tue (2012) ; François Bégaudeau, La Grande Histoire (2014) ; Marion Aubert, Tumultes (2015) ; Tanguy Viel (2017) ; Pauline Sales (2018).

Site de l'Ecole de la Comédie de Saint-Etienne

set4_5_6

Scroll Up