Association Des Centres Dramatiques Nationaux

Association Des Centres Dramatiques Nationaux -

Jean-Pierre-Baro



Communiqué

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, en plein accord avec Philippe Bouyssou, maire d’Ivry-sur-Seine, et Christian Favier, président du Conseil départemental du Val-de-Marne, a donné son agrément à la nomination de Jean-Pierre Baro à la direction du Théâtre des Quartiers d’Ivry, Centre Dramatique National du Val-de-Marne.

Né en 1980, comédien et metteur en scène formé à l’ERAC, Jean-Pierre Baro crée des spectacles sensibles et politiques, à travers l’adaptation d’œuvres classiques (Ivanov d’après Tchekhov, Woyzeck d’après Georg Büchner), de romans (Disgrâce, d’après J.M. Coetzee) ou d’œuvres d’auteurs vivants (La Ville ouverte de Samuel Gallet, Master de David Lescot, ou A Vif avec le rappeur Kery James). C’est en 1995, alors qu’il est au lycée, qu’il fait la rencontre du théâtre, en assistant à une représentation de Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès, mis en scène par Patrice Chéreau, à Ivry. Cette rencontre déterminante fera naître sa vocation pour cet art, forgera sa conviction du pouvoir émancipateur du théâtre pour le citoyen et son engagement à transmettre le goût du théâtre à la jeunesse et à accompagner de jeunes artistes. En 2019, il créera Méphisto (Rapsodie), pièce écrite par Samuel Gallet, au Théâtre national de Bretagne.

Dans les pas d’Antoine Vitez, de Catherine Dasté ou d’Adel Hakim et Elisabeth Chailloux, il propose de faire dialoguer les arts, les cultures et les générations au Théâtre des Quartiers d’Ivry, Théâtre des quartiers du Monde, en conjuguant création, diffusion et adresse aux publics, et de faire de ce théâtre un cœur battant de la création théâtrale, terre d’accueil d’artistes, ouvert sur le monde et sur son territoire. Il réunira autour de lui des artistes singuliers, d’horizons et d’esthétiques très différentes : les metteurs en scène Jeanne Candel, Dieudonné Niangouna et Amine Adjina ; et, pour raconter le monde d’aujourd’hui, la ville, ses habitants, les auteures et dramaturges Magali Mougel et Adeline Olivier. Il construira aussi des passerelles avec l’Afrique de l’Ouest, en créant des collaborations avec des lieux et festivals de Ouagadougou, Brazzaville ou Abidjan. La belle halle de la Manufacture des Œillets deviendra un lieu de partage des savoirs et des cultures, convivial, ouvert à tous et à la cité, chaque jour, proposant des lectures, des projections de films, des expositions, avec en point d’orgue l’organisation de « Grandes dionysies », moment festif et de création théâtrale. Les artistes iront porter le théâtre dans les classes, les quartiers, en appartement, dans tous les espaces de la ville. Un comité de lecture sera mis en place permettant de découvrir les textes de nouveaux auteurs, partagés avec le public lors d’Assises des écritures contemporaines.

Le 1er janvier 2019, il prendra la succession d’Elisabeth Chailloux, qui, aux côtés d’Adel Hakim, disparu le 29 août 2017, a permis au Théâtre des Quartiers d’Ivry, Centre Dramatique National, de devenir un lieu majeur pour la création théâtrale.