Association Des Centres Dramatiques Nationaux

Association Des Centres Dramatiques Nationaux -

7 novembre 2017
ACDN - Chantier #1


 

Les CDN pour un nouveau pacte national de la culture.


Nous, Centres dramatiques nationaux, nous sommes réunis à la Comédie de Caen les 28 et 29 octobre,
premier temps d’un chantier de refondation qui se poursuivra les 16 et 17 décembre à Aubervilliers.
C’est la première fois, depuis 1968 et la Déclaration de Villeurbanne, que nous choisissons de nous
rassembler pour prendre le temps de l’échange, du travail et de la réflexion.
Prenant acte de l’ambition présidentielle de se situer dans la lignée des grandes présidences
jupitériennes, qui furent des présidences « culturelles » ; et des voeux ministériels répétés et entendus
pour la création et la démocratisation culturelle, nous souhaitons prendre en charge et à notre charge
la construction de cette nouvelle politique artistique et culturelle et proposer, ce qui pourrait être, un
Acte II de la décentralisation.
Nous sommes les lieux et outils de l’émancipation par l’art, à même d’irriguer et drainer les territoires
dans leur diversité et leurs aridités sociales et culturelles. Héritières et héritiers des fondateurs de la
décentralisation théâtrale, nous demandons une relance historique de notre travail pour catalyser ce
nouveau pacte national de la culture que le temps présent semble tout à la fois rendre possible et
appeler.
Nous sommes au bord d’une réforme historique, qui pourrait être l’affirmation remarquable et attendue
depuis longtemps d’une nouvelle jeunesse de nos missions et de nos établissements. Une politique plus
juste encore avec les besoins réels et nouveaux de notre pays : désarroi d’une partie de sa jeunesse,
angoisse du déclassement d’une partie de sa population, territoires en souffrance, besoin de
reconstitution d’une fraternité par la culture et les cultures...
Or, cette grande chose, les CDN se proposent de la rendre possible en s’appuyant sur des moyens tout
à fait rigoureux. Ils font ainsi remarquer que l’effort de reconfiguration qu’ils proposent au bénéfice de
tous et de la politique publique elle-même, les a entraînés à ne requérir que la somme de 12 millions
d’euros qu’ils demandent depuis 2 ans pour l’ensemble de leur réseau. 12 millions d’euros pour des
établissements fondamentaux, qui leur sont refusés, quand le projet de loi de finances pour 2018 prévoit
la même somme pour de simples études accordées aux préfigurations d’une Cité du Théâtre à Paris et
d’un pass’ culture.
Les CDN déclarent donc qu’ils sont résolus à obtenir, avec urgence, que soient traités avec sérieux les
moyens réels de la politique culturelle, que soient entendus leurs propres raisons et demandes, et que
soit enfin compris et mis en acte le fait que ces besoins sont exprimés dans un cadre inédit : celui où
des artistes directrices et directeurs veulent prendre leur part entière de la reconfiguration de la
politique culturelle de notre pays. Que soit entendu leur désir d’un nouveau pacte national pour la
Culture.

L’association des Centres dramatiques nationaux

Télécharger le communiqué